15/02/2014

Ventes d'Oeuvres d'Art en 2013 : l'année de tous les records

 

Le produit des ventes aux enchères d'œuvres d'art dans le monde a augmenté de 13,17% en 2013, à 12,05 milliards de dollars, établissant un record historique, a annoncé ce mercredi la société française Artprice à l'AFP.

 

Ce rebond des ventes de « Fine art » (peintures, sculptures, dessins, photographies, estampes) survient après une baisse de plus de 9 % en 2012, à 10,64 milliards de dollars (chiffres revisés), liée à une forte contraction du marché chinois alors que les Etats-Unis progressaient. Avec des ventes de 4,078 milliards de dollars (+21%), la Chine arrive en tête pour la quatrième année d'affilée, mais d'extrême justesse, devant les Etats-Unis, qui affichent un produit de 4,016 milliards de dollars (+20%), a indiqué le numéro un mondial des données sur le marché de l'art. Le rapport annuel sur le marché de l’art sera rendu public dans une dizaine de jours.

Un record pour un Bacon

Les grandes puissances représentent à elles seules les deux tiers du marché de l’art : 33,84 % de part de marché pour la Chine et 33,33 % pour les Etats-Unis. La place de New York « s’impose comme l’épicentre du marché haut de gamme », avec 39 des 50 meilleures enchères de l’année, souligne Artprice. En troisième position arrive le Royaume-Uni, avec des ventes de 2,11 milliards de dollars et une part de marché 17,57 %.

La France conserve sa quatrième place , avec des ventes de 549 millions de dollars et une part de marché de 4,56 %. L’Allemagne est cinquième (207 millions de dollars) devant la Suisse (159 millions de dollars). « Cette année faste est portée par une demande mondialisée avec notamment des acheteurs d’Asie, du Moyen-Orient et de Russie qui jouent un rôle crucial dans la bonne tenue du marché et affichent un féroce appétit pour les artistes phares du XXe siècle qui s’arrachent record après record », analyse Thierry Ehrmann, fondateur et PDG d’Artprice.

 

Andy Warhol reste n° 1 en 2013



L’Américain Andy Warhol conserve sa place de numéro un au palmarès des enchères mondiales de 2013, juste devant Pablo Picasso. Le Chinois Zhang Daqian passe à la troisième place, a annoncé mercredi la société Artprice. 
Avec des ventes cumulées de plus de 367 millions de dollars hors frais (270 millions d’euros), Andy Warhol (1928-1987), roi du Pop art, trône en haut du podium.

Son enchère maximale l’an dernier a été de 94 millions de dollars. Picasso (1881-1973) regagne une place avec 361 millions de dollars de ventes cumulées. Zhang Daqian (1899-1983) est 3è avec 291 millions de dollars de ventes, tandis que l’Américain Jean-Michel Basquiat (1960-1988), qui a connu une pluie de records l’an dernier, grimpe à la 4è place avec 250 millions de dollars de ventes cumulées. Le Chinois Qi Baishi (1864-1957) est 5è avec des ventes de 230 millions de dollars. Le Britannique Francis Bacon (1909-1992) est 6è, avec des ventes de 195 millions de dollars.

 
L’année a été marquée 
« par un repositionnement » des artistes occidentaux qui avaient cédé du terrain face à certains artistes chinois, dont Zhang Daqian, premier en 2011.

Un record absolu pour une oeuvre d’art aux enchères a été franchi le 12 novembre 2013 avec la vente par Christie’s à New York d’un triptyque du peintre britannique Francis Bacon consacré à Lucian Freud, pour la somme de 127 millions de dollars (142,4 millions frais compris). L’année a été marquée par près de 15.000 nouveaux records d’artistes, note Artprice, qui a noué début 2013 une alliance avec le conglomérat chinois Artron, gestionnaire des statistiques du marché chinois.

 

picasso,le rêve de picasso,bacon ,barnett newman,jeff koons,zhang daqian,andy warhol, basquiat

BACON

En matière d'oeuvres d'art, les chiffres peuvent parfois monter très haut. 2013 l'a rappelé avec des acquisitions parfois spectaculaires lors des ventes aux enchères réalisées ces derniers mois. Retour sur le top 5 des oeuvres les plus chères vendues en 2013.



Le Rêve de Pablo Picasso

Ce tableau serait donc l'oeuvre d'art la plus chère de 2013, et la quatrième de l'histoire derrière "Les Joueurs de cartes" de Paul Cézanne, "N°5, 1948" de Jackson Pollock et "Woman III" de Willem de Kooning.

 

picasso,le rêve de picasso,bacon ,barnett newman,jeff koons,zhang daqian,andy warhol, basquiat

Le Rêve - PICASSO

Vendu par le magnat américain des casinos, Steve Wynn, il a été acquis par un autre collectionneur privé en mars 2013 pour la somme de 155 millions de dollars. (L’agence Bloomberg annonça la vente pour 155 millions de dollars dans le cadre d’une transaction privée d’un Picasso mythique, à l’histoire tourmentée « Le rêve ». Cela pourrait être le Picasso le plus cher jamais vendu. L’acheteur : le célèbre patron de Hedge fund newyorkais à la tête de SAC Capital advisors LP, Steven Cohen) .

 

Trois études de Lucian Freud par Francis Bacon

Contrairement à ce qui a été annoncé lors de sa vente au mois de novembre, "Trois études de Lucian Freud" de Francis Bacon n'est pas l'oeuvre d'art la plus chère de tous les temps. Adjugé à 142,4 millions de dollars chez Christie's, ce triptyque achevé en 1969 est en effet devancé par plusieurs ouvres dans l'histoire, et même pour l'année 2013.

 

Anna's Light de Barnett Newman

Cette oeuvre de Barnett Newman, l'un des chefs de file de l'expressionnisme abstrait, a été adjugée à 105,7 millions de dollars en octobre dernier, à l'occasion d'une vente privée.

 

picasso,le rêve de picasso,bacon ,barnett newman,jeff koons,zhang daqian,andy warhol, basquiat

B.NEWMAN

 

Silver Car Crash (Double Disaster) d'Andy Warhol

Le 13 novembre 2013, "Silver Car Crash (Double Disaster)" est entré dans le top 20 des tableaux les plus chers de l'histoire. Habitué du classement des artistes les plus chers, Andy Warhol a de nouveau été plébiscité avec la vente de ce diptyque monumental pour la somme de 105,4 millions de dolalrs

 

Balloon Dog (Orange) de Jeff Koons

 

Certes, Jeff Koons est assez loin derrière avec "Balloon Dog (Orange)". En novembre dernier, sa sculpture a été vendue à un particulier chez Christie's (New York) pour un montant de 58,4 millions de dollars. L'Américain, qui a récemment réalisé un coffret à champagne pour Dom Pérignon, n'en est pas moins devenu l'artiste le plus cher de tous les temps... de son vivant.

Source Artprice

 Nouveau, si vous souhaitez obtenir diverses informations concernant un artiste-plasticien, les expositions mondiales, ou le marché de l'art, cliquez en haut de page à droite sur ARTPRICEGratuitement vous aurez déjà accès à un grand nombre d'informations...

Pour découvrir plus d'informations, visitez mon site : www.lartpourtous.net

Ce site possède un certificat de sécurité SSL.

 

ALAIN VERMONT

04/02/2014

DE STAEL vers les cimes

Les ventes d'après-guerre et contemporain de Londres sont attendues chez Sotheby's le 12 février et chez Christie's le 13 février. Parmi les grandes signatures, quatre toiles de Nicolas DE STAËL sont offertes sur ces deux jours, dont trois sont des travaux tardifs des années 1953-55, les plus recherchés et les plus chers. 

Nicolas de Stael a réalisé plus de 1 000 toiles en 15 ans. Aujourd'hui, celles réalisées à partir de 1953 sont les plus prisées aux enchères. Ce n'est que récemment, en 2012, qu'une oeuvre antérieure aux années 50 passa le seuil du million d'euros (Composition, 1947, vendue 1,3 m€, soit 1,6 m$ le 29 mai 2012 chez Sotheby's Paris). Aujourd'hui, l'artiste compte 35 adjudications millionnaires en dollars à son palmarès, frappées essentiellement à Paris (15 résultats parisiens et un versaillais), et dans une moindre mesure à Londres et à New York.

de stael,nicolas de stael

Fleurs sur une table

La meilleure enchère 2013 fut notamment signée à Paris (où se jouent plus de 40 % des recettes mondiales de l'artiste) pour Nu Debout, une composition toute verticale (1,56 mètre de hauteur et 89 cm de large) de 1953 adjugée 4 m€, soit 5,2 m$, le 3 juin 2013, qui constitue le 3ème meilleur prix pour une oeuvre de l'artiste aux enchères. Réalisée à une période charnière tant sur le plan artistique où l'artiste opère un retour à la figuration après sa série des Footballers, que sur son rayonnement international, le Nu Debout sort de l'atelier alors que De Staël prépare sa première exposition personnelle aux Etats-Unis (Knoedler Gallery, New York). Bien qu'il ait reçu un bon accueil à l'époque et qu'une toile abstraite de 1947 fasse partie des collections du MoMA, son marché n'est pas très réactif aux Etats-Unis aujourd'hui malgré l'immense notoriété de l'artiste.

 

de stael,nicolas de stael

Nu debout

Tout se joue entre Londres et Paris. La place de marché anglaise draine le plus grand nombre de chef-d'oeuvres (ce qui lui permet de générer la moitié des recettes avec 26 % des lots seulement), tandis que la française est a priori le centre névralgique de l'offre. Ce résultat de 4 m€ a conforté l'aura de Paris, qui détient face à Londres le record mondial de l'artiste depuis l'adjudication en 2011 d'un autre nu, couché cette fois, à hauteur de 6,098 m€, soit 8,17 m$ (Nu couché, (Nu), 1953/54). Bien moins coté que ses homologues anglais ou américains, De Staël demeure discret en salle malgré l'explosion de sa cote sur la décennie (près de 300 % de hausse). Il faut dire que les collectionneurs européens sont nombreux, les français et les anglais bien sûr, mais aussi les allemands et les suisses.

 

de stael,nicolas de stael

Nu couché

Les deux toiles proposées chez Sotheby's le 12 février 2014 sont une Composition de 1949 affichée entre 350 000 et 450 000 £ et Paysage à Agrigente(60 x 81 cm), toile payée 1,3 m$ en 2005 (environ 1,5 m$ frais inclus, le 10 février 2005 chez Sotheby's Londres) et attendue entre 1,6 et 2,5 m$ aujourd'hui.

 

de stael,nicolas de stael

Paysage à Agrigente

Le lendemain, Christie's offre Selinunte, chef d'oeuvre de 1953 (54 x 72,5cm.) à l'excellente provenance (toile acquise en 1985 à la galerie Denise Cadé et jamais revendue depuis. Estimation 1-1,5 m£ soit 1,6-2,5 m$). et une composition plus petite de la même année (Composition-paysage (Le Castelet), 33,2 x 24 cm attendue à plus de 500 000 $ (estimation 300 000-400 000 £). L'oeuvre fait partie d'une collection américaine depuis 1964.

 Source ARTPRICE

Nouveau, si vous souhaitez obtenir diverses informations concernant un artiste-plasticien, les expositions mondiales, ou le marché de l'art, cliquez en haut de page à droite sur ARTPRICEGratuitement vous aurez déjà accès à un grand nombre d'informations...

Pour découvrir plus d'informations, visitez mon site : www.lartpourtous.net

Ce site possède un certificat de sécurité SSL.

 

ALAIN VERMONT

12:09 Écrit par L'Art Pluriel dans 4 -- PEINTURE : EVOLUTION DES ARTISTES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : de stael, nicolas de stael |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |