31/03/2011

Les PASTELS SECS

L’origine du pastel trouverait sa source dans la préhistoire, car les artistes auteurs des peintures rupestres, utilisaient un mélange d’argile et de couleurs obtenues avec des terres, du noir de fumée ou des os calcinés.

En 1574, Grégorius décrivit la première recette de fabrication du pastel. Les procédés modernes diffèrent peu des procédés anciens dans le sens ou les pigments végétaux ou minéraux ont été remplacés par des pigments de synthèse, et les liants, comme la gomme adragante, la gomme arabique, le miel, le lait ou le savon ont été remplacés par des résines chimiques.

Les pastels secs sont fabriqués avec une pâte obtenue avec de la craie blanche (Blanc d’Espagne, talc calciné ou kaolin), et qui est broyée très finement et diluée avec de l’eau. Viennent alors s’ajouter des pigments mélangés à une infime quantité de liant jusqu’à l’obtention d’une pâte malaxée dans un pétrin du même type que celui des boulangers. Le dosage ainsi que l’ordre d’incorporation des différents produits sont fondamentaux dans l’obtention de la qualité finale du pastel. La pâte trouve sa forme dans un long cylindre en continu au moyen d’une extrudeuse, avant d’être coupée à la longueur précise des différents formats de pastels. Les bâtonnets sont alors séchés durant plusieurs jours avant d’être habillés de leur étiquette.

Robin NU.jpg

Cathia au bord du Léman

Pastel sec par Pascal Robin

 

Le pastel sec nécessite l’utilisation d’un fixatif afin que les couleurs restent stables sur le support. Ce fixatif peut être « incorporé » à divers stades de la création, et lors de la finition, sachant qu’il doit toujours être employé avec beaucoup de prudence.

La réputée marque Blockx qu’on ne cite plus en peinture, propose des bâtonnets tendres mais non friables, d’une grande opacité et d’un velouté remarquable, qui peuvent être utilisés sur tous types de supports, néanmoins, ces pastels trouveront leur exceptionnel rendu sur des papiers propres au dessin, comme le Pastelcard, l’Art Spectrum, le Mi-teintes, le Papier Ingres ou le PastelmatBlockx propose ses pastels dans différents conditionnements de coffrets, à savoir, 12 pastels assortis, clairs, foncés, ou gris, 24 pastels assortis, paysage, portrait, foncés, ou clairs, 36 pastels assortis, paysage ou portrait, ou coffret géant de 204 couleurs.

La fameuse marque Sennelier, propose une gamme de 525 couleurs qui restent la gamme de nuances la plus importante. Ce sont des pastels à l’Ecu Sennelier, d’un diamètre de 12 mm pour une longueur de 65 mm. Cette marque était la référence pour Cézanne, Degas ou encore Chagall. L’onctuosité et la volupté de ces Pastels à l’Ecu sont le fruit d’un savant mélange de pigments d’une pureté absolue et de liants naturels qui confèrent une résistance optimale à la lumière. Ces pastels à la luminosité exceptionnelle sont commercialisés par 3, pour un prix unitaire d’environ 7 €.

 

Sennelier Pastels.jpg

 

La marque Schmincke propose une gamme de 400 couleurs. Ces pastels extra-tendres, fabriqués entièrement à la main, ne contiennent ni craie ni substance inutile. Ces bâtonnets faits de pigments purs et d’un minimum de liants sont fabriqués par haute pression avant de subir un refroidissement à température ambiante durant 8 jours, pour être ensuite étiquetés à la main. Ils peuvent être utilisés sur tous les supports non lisses, cependant, il faudra y ajouter un fixatif.

La marque Royal-Talens, commercialise un fixatif concentré, sous le numéro 064, de grande qualité, et qui augmentera l’adhérence sur le support des pastels, fusains, sanguines et graphites. Ce produit, beaucoup plus concentré que les fixatifs habituels pour pastels, non jaunissant et incolore, vous offrira un séchage très rapide. Mais il faudra toujours l’utiliser avec parcimonie. Il est donc conseillé de l’appliquer avec modération sur chaque couche de pastel.

Le vernis Marabu Klarlack, en aérosol, est un vernis transparent idéal pour obtenir un film de protection qui sèche très rapidement, avant d` offrir ensuite une belle brillance et une grande résistance à l’eau. Ce vernis sera la touche finale de vos dessins ou de tout autre travail graphique.

La marque da Vinci propose des pinceaux à putoiser, modèles Top Pastel-série 137, dont la pointe biseautée en poils de poney, en numéros 4-8-12 et 16, vous permettra de réaliser les plus beaux effets.

La marque Habico fabrique un pinceau double, le DuoPastello 523, muni d’une pointe large en poils de poney, ronde et aplatie, qui vous permettra d’estomper de larges surfaces, ainsi que des zones délicates et plus réduites. La pointe opposée, en fibres synthétiques, plus courte, sera réservée à la réalisation des détails. A l’opposé des pinceaux classiques, le DuoPastello sera d’une aide précieuse pour étaler les couleurs d’une manière plus subtile et beaucoup plus régulière.

 

DuoPastello Ok.jpg

A suivre :

Les Craies (à la cire, aquarellables, graphites), les Sanguines et Sépias, les Fusains et les Crayons (graphites et couleurs).

Si vous souhaitez obtenir des informations plus exhaustives concernant l' Histoire de l'Art Mondial (Artistes-Mouvements-Techniques-Cotations-Fabricants et Marques de Produits Beaux-Arts), visitez mon site : www.lartpourtous.net

ALAIN VERMONT


13:09 Écrit par L'Art Pluriel dans 5/3 Les Pastels | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pastel, pastel sec, technique du pastel sec | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Superbe l'oeuvre de Pascal Robin!

Écrit par : nail art | 15/03/2012

De temps en temps, je dessine et j'avoue que les pastels sont pas forcément facile à utiliser.

Écrit par : airsoft | 15/03/2012

Très sympa votre article, que de bons conseils si l'on souhaite se mettre aux pastels.

Écrit par : huiles de massage | 21/05/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.