12/11/2010

L'ECOLE DE BARBIZON

 

L’Ecole de Barbizon (ou l’Ecole de 1830).

Prodome du Mouvement Impressionniste qui allait suivre, la peinture des artistes de Barbizon effaça la tradition du paysage historique réalisé auparavant en atelier. Devant la venue de la mécanisation, et comme pour oublier l’essor des grandes villes dont la nouvelle dimension inhumaine nuisait à leur sérénité de créateurs, les peintres s’évadèrent de la civilisation qui les cernait, pour mieux puiser à la source de la vie, à savoir la nature.

L'Ecluse par Daubigny.jpg

L'Ecluse par Daubigny

Se référant au paysage hollandais du 17ème siècle, les peintres de Barbizon se laissèrent également inspirer par la vigueur de la peinture paysagiste anglaise de Constable ou Bonington, pour créer des compositions dont la sensibilité esthétique exprimait une emprunte romantique induite par la charge émotionnelle figurant dans le tableau.

L'Angélus par Millet.jpg

L'Angélus par Millet

Précurseurs des Impressionnistes, les peintres de Barbizon, Jean-François Millet (1814-1875), Théodore Rousseau (1812-1867), Charles Daubigny (1817-1878), Constant Troyon (1810-1865), Narcisse Virgile Diaz de la Pena (1807-1876), auxquels se joignirent parfois Gustave Courbet (1819-1877), et Camille Corot (1796-1875), exécutaient leurs esquisses en plein air, pour « voler des morceaux de nature », avant de réaliser l’accomplissement des tableaux dans leur atelier, en perpétuant la technique rigoureuse des couches picturales superposées avec patiente et application.

Boeufs partant au labour par Troyon.jpg
Boeufs partant au labour par Troyon

Les variations de la lumière, du climat, ou de la topographie de l’environnement inspirèrent alors ces artistes qui souhaitaient se démarquer de la peinture académique enseignée aux Beaux-Arts, et réalisée exclusivement en intérieur. Par une touche libre parfois, ils surent traduire une émotion, tandis que certains de leurs empâtements colorés restituaient la lumière perçue par leur regard curieux à l’égard de cette nature dans laquelle ils découvraient que la beauté de l’univers pouvait s’avérer variable, étonnante, ou vagabonde, comme peut l’être parfois la pensée de l’homme.

Promenade en forêt par Diaz De la Pena.jpg

Promenade en forêt par Diaz De La Pena

A la beauté idéalisée des paysages classiques que l’Académie prônait depuis toujours, les peintres de Barbizon répondirent par la beauté accidentelle et imprévisible dépendant des fluctuations du temps, ou par la beauté singulière des souffrances du travailleur de la terre.

 

Vue des hauteurs de Suresnes par Troyon.jpg

Vue des hauteurs de Suresnes par Troyon

Plus que ses condisciples encore, Millet s’appliqua à reproduire les splendeurs de la nature, indissociablement liées à la lutte éternelle de l’homme contre cette terre qui oppose depuis toujours sa farouche et indéhiscente résistance aux efforts humains. Les « Batteurs de sarrasin » expriment toute l’émotion des anciens rites ruraux gommés aujourd’hui par la mécanisation ; une émotion qui traduit des gestes séculaires ainsi qu’une admirable solidarité que la civilisation moderne a balayé depuis de son souffle péremptoire.

batteurs de sarrasin.jpg

Les Batteurs de sarrasin par Millet

A Paris, les musées du Louvre et d’Orsay offrent aujourd’hui au grand public un florilège d’œuvres significatives de tous ces artistes. Près de Fontainebleau le village de Barbizon propose, dans la conservation du souvenir de ces peintres, une agréable découverte des lieux de production de cette peinture.

 

Nouveau, si vous souhaitez obtenir diverses informations concernant un artiste-plasticien, les expositions mondiales, ou le marché de l'art, cliquez en haut de page à droite sur ARTPRICEGratuitement vous aurez déjà accès à un grand nombre d'informations...

Pour découvrir plus d'informations concernant l'Historique de l'Art (de la préhistoire à nos jours), toutes les techniques utilisées (supports, matériels, produits, fabricants et marques, etc...), les réalités du Marché de l'Art International, visitez mon site : www.lartpourtous.net 

Ce site dispose d'un certificat de sécurité SSL.

 

Alain VERMONT

11:25 Écrit par L'Art Pluriel dans 3 -- PEINTURE : HISTORIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : barbizon, millet, rousseau, troyon, diaz de la pena |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.