09/11/2010

Le Futurisme, une nouvelle révolution picturale du début du 20ème siècle

 

Le FUTURISME : la réponse au Cubisme Analytique.

L’action différenciée du pinceau anime le plan des tableaux dans un genre subjectif qui suggère le mouvement simultané.

Né de la pensée antitraditionaliste du poète, peintre et polémiste italien Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944), le Futurisme trouva sa source au début du 20ème siècle, dans la grammaire picturale de quelques artistes qui prononcèrent alors l’éloge ou la condamnation, d’un monde technologique qui exprimait la vitesse, la modernité et les nouveaux moyens de transport.

15-umberto-boccioni-le-sourire.jpg

Le Sourire - Boccioni

La sensibilité individuelle de ces peintres-sculpteurs-architectes, matérialisa le déroulement du temps, en représentant la dynamique des machines, ou les vicissitudes de l’existence urbaine. Italien à sa genèse, le mouvement s’étendit ensuite au monde entier, pour formuler un vaste programme culturel, parallèle à la fois supplétif et antinomique du Cubisme de Picasso et Braque qui demeurait une peinture intellectuellement peu accessible au plus grand nombre. A l’opposé du Cubisme, le Futurisme fut avant tout l’expression, parfois agressive, d’un message social et politique.

 

1-carlo-carra-les-funerailles-de-l-anarchiste-galli.jpg

Carra - Les funérailles de l'anarchiste

Créé en 1909 par Marinetti, le Manifeste Futuriste apporta une réponse italienne et pertinente à la domination de la peinture parisienne. L’âge industriel et technologique venait alors de naître, pour inviter les Futuristes à s’avancer par delà l’ancienne conception statique, pour mettre en scène les dynamiques de l’existence. Illimitée, la composition intègre le spectateur.

Dès 1910, de nombreux artistes de par le monde, aujourd’hui adulés, s’appliquèrent à représenter l’Esthétique Futuriste, tels que le russe Malevitch, l’allemand Marc, et l’américain Stella, pour partager la définition du Mouvement qui intégrait l’homme dans son milieu, en affirmant que l’énergie parcourait aussi bien la matière que l’être humain.

 

6-giacomo-balla-la-guerre (1).jpg

Balla - La Guerre

 

De tous les grands Futuristes, quatre noms italiens se détachent aujourd’hui :

Giacomo Balla (1871-1958), Umberto Boccioni (1882-1916), Carlo Carrà (1881-1966), et Gino Severini (1883-1966), dont la cote internationale qui s’exprime en millions, traduit une « certaine réalité » de l’engouement des grands collectionneurs d’Art Moderne pour cette peinture naguère méconnue.

Dans sa composition intitulée « Les Adieux », Boccioni a reproduit les pauses d’un même couple dans différentes projections spatiales, pour rendre l’effet de simultanéité de ces évènements de la vie qui rassemblent des êtres sur un quai de gare, pour mieux les séparer ensuite.

 

14-umberto-boccioni-les-adieux.jpg
Boccioni - les Adieux

Se distinguant par son concept personnel des rythmes mobiles contrastés par son utilisation intellectuelle de la couleur, Severini créa nombre de tableaux parlants, à l’exemple de ce Train blindé, pour stigmatiser les horreurs de la Première Guerre Mondiale, et corroborer par là même, l’irrémédiable avancée du progrès mécanique.

 

12-gino-severini-les-bras-armes-du-train.jpg

Sévérini - Les Bras Armés du Train

Tous les grands musées internationaux exposent aujourd’hui sur leurs cimaises ces Maîtres Italiens qui avaient appréhendé l’histoire des grands évènements du début du 20ème siècle.

 

Nouveau, si vous souhaitez obtenir diverses informations concernant un artiste-plasticien, les expositions mondiales, ou le marché de l'art, cliquez en haut de page à droite sur ARTPRICEGratuitement vous aurez déjà accès à un grand nombre d'informations...

Pour découvrir plus d'informations concernant l'Historique de l'Art (de la préhistoire à nos jours), toutes les techniques utilisées (supports, matériels, produits, fabricants et marques, etc...), les réalités du Marché de l'Art International, visitez mon site : www.lartpourtous.net 

Ce site dispose d'un certificat de sécurité SSL.

 

Alain VERMONT

 

 

 

 

 

11:46 Écrit par L'Art Pluriel dans 3 -- PEINTURE : HISTORIQUE | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : le futurisme |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Commentaires

De belles oeuvres, même si certaines ont une rhétorique un peu lourde qui fait tendre à l'affiche (la "Guerre" de Balla, par exemple). Il y a un vrai sens de la couleur, et même des courbes de mouvement, si je puis dire. Dans "Les funérailles de l'anarchiste", on dirait qu'il y a des ailes d'ange.

Écrit par : RM | 11/11/2010

Je dois faire sa pour histoire des art aidée moi lol

Écrit par : celya | 14/01/2013

Les commentaires sont fermés.