07/11/2008

LES PAPIERS pour peindre ou dessiner

Glossaire concernant les papiers :

Acidité : les acides dégradent les papiers, et les fragilisent en provoquant des taches. C’est pourquoi un papier de qualité est toujours fabriqué en milieu Basique, grâce à la l’utilisation d’une eau extrêmement pure, et par l’adjonction d’une réserve alcaline neutralisante (carbonate de calcium) qui le protège de l’acidité extérieure.

L’acidité d’un papier se mesure par son niveau de pH. Le pH 7 est appelé pH neutre. La réserve alcaline peut faire monter le pH jusqu’à 8,5 environ.

Il faut toujours Acheter des papiers sans acide, donc au pH neutre. Les couleurs se conserveront dans le temps.

Arches : papier merveilleux de qualité, fabriqué depuis 1492, dans la papeterie Arches située en Lorraine. Sa fabrication se réalise sur forme ronde et non sur table plate. C’est un papier qui se prête à toutes les techniques de détrempe, gouache, acrylique ou lavis.

Azurant optique : colorant fluorescent qui confère au papier un blanc de très grande qualité, en atténuant la dominante jaune de la fibre de cellulose.

Bristol : terme qui définit les cartes lisses, et très souvent contrecollées comme la fabrication ancienne se faisait à Bristol en Angleterre. Les meilleures qualités ont un collage parfait et un épair fondu.

Carton bois : c’est un carton composé de pâte mécanique pour sa plus grande partie. On l’utilise dans l’encadrement, comme fond de soutien aux œuvres papier.

Cellulose : Fibres qui constituent la pâte à papier, et tirées essentiellement du bois, après l’élimination de la lignine (constituant fondamental du bois).

Charge : Produits incorporés dans le papier, pour accroître l’imperméabilité, l’opacité, ainsi qu’une bonne stabilité dimensionnelle. La charge la plus usitée est le kaolin (roche argileuse blanche et friable, et utilisée dans la fabrication des porcelaines).

Chiffon : papier fabriqué avec de la pâte comportant une certaine proportion de chiffon pur (tissu).

Contrecollé : non donné à un matériau rigide obtenu par le collage d’une feuille de couleur ou blanche sur le recto d’un carton plus ou moins épais, et servant généralement à fabriquer les passe-partout pour l’encadrement des sous - verres.

Coton (linters) : Fibres de cellulose pures tirées des linters qui sont la partie courte de la fleur de coton demeurant après le retrait des fibres longues à usage textile. D’un prix onéreux, son utilisation le limite à la fabrication de papiers de très grande qualité.

Couché : papier qui a reçu une couche d’enduit sur sa surface, le plus souvent du kaolin, mais parfois du carbonate de calcium ou du sulfate de baryte, utilisé pour des tracés très fins et très précis. D’une surface brillante ou mate qui, dans le dessin, offre la possibilité de corrections par grattage.

Epair : c’est l’aspect de la structure même d’une feuille de papier vue par transparence. Cet aspect peut être fondu ou uni ou encore nuageux si la répartition des fibres ne présente pas le même degré d’homogénéité. Un épair de qualité augmente l’opacité de la feuille et améliore grandement son comportement lors d’une impression.

Vélin : papier à base de chiffons, apparu à la fin du XIIIème siècle. C’est un papier lisse ou à grain, sans vergeure.

Litho Defossez.jpg
Régates par Alfred Defossez, 1932.
Lithographie/Vélin d'Arches, 71 x 57 cm.

Vergé : papier comportant des filigranes de fines lignes parallèles, en perpendiculaire.

Formats et dénomination des papiers utilisés pour les Beaux-Arts ou en Imprimerie :

Cloche 30 x 40 cm.

Pot 31 x 40 cm.

Tellière 34 x 44 cm.

Couronne 36 x 46 cm.

Ecu 40 x 52 cm.

Coquille 44 x 56 cm.

Carré 45 x 56 cm.

Cavalier 46 x 62 cm.

Raisin 50 x 65 cm.

Jésus 56 x 76 cm.

Soleil 60 x 80 cm.

Colombier 63 x 90 cm.

Petit Aigle 70 x 94 cm.

Grand Aigle 75 x 106 cm.

Grand Monde 90 x 126 cm.

Univers 100 x 130 cm.

Pour la technique de l’Aquarelle le grain et le grammage du papier auront une influence certaine sur « l’expression » de l’œuvre.

Le grain torchon, permet des effets particuliers car son grain est très prononcé.

Le grain moyen, est le plus utilisé.

Le grain fin, propose un aspect lisse dû à son homogénéité et à son absence d’aspérité.

Les papiers à surface lisse sont le plus souvent utilisés pour réaliser des portraits ou des œuvres très détaillées. Les papiers au grain plus prononcé conviennent pour la création des paysages ainsi que pour les compositions expressives dans lesquelles les effets de matières sont primordiaux.

Les papiers à teneur 100% coton offrent la meilleure conservation dans le vieillissement, et ainsi assurent la pérennité des œuvres. L’absorption de l’eau est homogène et réduit donc les risques de déformation de la feuille.

Les papiers à teneur 100% cellulose sans acide, et avec une réserve alcaline de 2 à 3% de carbonate de calcium, offrent également une excellente qualité de conservation.

Si le grammage du papier est inférieur à 200 Grammes au mètre carré, l’action de l’eau fera gondoler la feuille.

Pour les Pastels, Craies, Fusains, Crayons au Graphite, Crayons de Couleur, Aquarelles et Encres, vous pouvez protéger vos œuvres avec un Fixatif d’aspect satiné mat par exemple, à base de gomme-laque et de résine synthétique, qui ne jaunira pas et résistera parfaitement au vieillissement, ainsi qu’au frottement après quelques minutes.

Ces Fixatifs existent aujourd’hui en aérosol, et sont d’une utilisation facile. Il suffit pour ce faire de « déposer » 2 à 3 couches homogènes en tenant l’aérosol à 40 cm de l’œuvre.

Pour les Pastels Secs, une seule couche suffit, de manière à ne pas altérer le rendu des couleurs.

Robin Pastel Arbres.jpg
La Prairie au printemps, 2008.
Par Pascal Robin né en 1968.
Pastel sec, 41 x 31 cm.

Le papyrus véritable est issu de l’artisanat égyptien, dont la fabrication à la main demeure la même depuis son invention, à savoir 3000 ans avant J-C. Le papyrus est la tige d’un végétal de la famille des cypéracées dont on extrait la moelle pour le fabriquer. Il peut être employé pour une peinture à la détrempe, à l’acrylique, mais aussi pour des dessins au feutre ou à la craie, ou encore des calligraphies à l’encre.

Papier de l’Himalaya : la douceur et la sensibilité de ce papier extraordinaire, et à l’odeur particulière, sont faits pour séduire les Artistes. Ces papiers sont issus de l’arbuste Daphné qui pousse entre 3500 et 5000 mètres d’altitude. Toutes ces feuilles de papier sont fabriquées à la main, séchées à l’air libre, ou étuvées et lissées dans certaines parties. Les teintes différentes de ces papiers sont dues à la couleur des matières premières utilisées, à savoir des morceaux d’écorce ou de la fibre végétale d’écorce.

Légèrement humidifiés, ces papiers sont parfaits pour des dessins au crayon, pour les pastels à l’huile ou les pastels secs, pour l’encre de Chine ainsi que pour la peinture liquide et toute l’impression des gravures en relief.

Les papiers du Japon et de Chine : sont des papiers incomparables quant à leur texture, avec leurs bords de feuilles frangés, comme le Japon Nacré, blanc ou légèrement jaune, soyeux fabriqué avec l’écorce de différents arbrisseaux, notamment le mûrier. Ce sont des papiers faits pour les techniques sèches (fusain, crayon, sanguine, pastel), ou pour l’aquarelle, ou encore, pour la calligraphie ou la gravure en reliefs.

Conseil : si vous disposez d’une feuille grand format d’un papier de qualité supérieure, donc onéreux, et que vous souhaitez la diviser en deux feuilles tout en conservant un bord frangé dans la périphérie des feuilles, pliez la feuille soigneusement, et ensuite, dans la pliure intérieure, utilisez un pinceau de taille importante (numéro 20 par ex), pour humidifier le papier.

Il vous suffit alors de déchirer délicatement la feuille, au moyen de l’appui d’une règle disposée à un 1 cm de la pliure, de manière à recréer les franges.

Nouveau, si vous souhaitez obtenir diverses informations concernant un artiste-plasticien, les expositions mondiales, ou le marché de l'art, cliquez en haut de page à droite sur ARTPRICEGratuitement vous aurez déjà accès à un grand nombre d'informations...

Pour découvrir plus d'informations concernant l'Historique de l'Art (de la préhistoire à nos jours), toutes les techniques utilisées (supports, matériels, produits, fabricants et marques, etc...), les réalités du Marché de l'Art International, visitez mon site : www.lartpourtous.net 

Ce site dispose d'un certificat de sécurité SSL.

 

Alain VERMONT

 

 




17:28 Écrit par L'Art Pluriel dans 9 Bis -- PAPIERS - QUALITES - UTILISATIONS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Commentaires

vous pouver les mentraire devant nous!

Écrit par : nounou120700 | 02/01/2009

Les commentaires sont fermés.